Parler avec son bébé.

Sylvie Magnétiseur spécialisé pour les enfants et les bébés

au 06 18 36 34 84.

Parler avec son bébé peut avoir des bénéfices pour toute la vie. ( Florent de Bodman ) L’importance de parler à son bébé dès la naissance; peut changer sa vie. Vraiment ?

« J’en suis convaincu en temps que magnétiseur pour les enfants; d’ailleurs une étude américaine a beaucoup compté dans l’ engagement dans la petite enfance de Florent de Bodman.  Dans les années 1970, des chercheurs ont créé une crèche pilote où l’on parlait beaucoup aux enfants entre 0 et 5 ans. Une cinquantaine de familles défavorisées en a bénéficié.

En comparant avec un groupe d’enfants témoins, on observe que les enfants passés par cette crèche ont deux fois plus de chance d’apprendre à lire, de faire des études supérieures et deux fois moins de risques d’être au chômage… C’est une démonstration rigoureuse que donner un environnement favorable aux tout petits peut avoir des bénéfices pour toute la vie ! » de Florent de Bodman.

échanges avec son enfant

  • Florent de Bodman dirige depuis 2017 l’association 1001mots, qui aide les parents d’enfants âgés de 0 à 3 ans. Il publie un essai pour que la société prenne conscience de l’importance de la petite enfance.
  • Selon lui, miser sur les bébés et mieux accompagner les parents est un formidable moyen pour lutter contre les inégalités et modifier l’avenir de notre pays.
  • Il espère que cet ouvrage aidera les politiques à s’emparer de cette question, et les parents à éveiller la curiosité de leurs enfants.

 Florent de Bodman espère mettre en lumière : l’incroyable potentiel des tout-petits.

Les inégalités commencent donc avant l’entrée en maternelle ?

Tout à fait. Une autre étude américaine, qui date de 2003, a comparé le niveau de vocabulaire à 3 ans. Des enfants des familles aisées maîtrisaient 1.000 mots, contre 500 pour ceux de familles défavorisées. Une des explications, c’est que des parents qui ont fait des études et ont des ressources font davantage la conversation à leurs enfants.

enfant et les mots

Pourtant, parler à son bébé n’est pas évident pour tous…

parler avec son enfant

Comme  l’auteur de cet article  en tant que magnétiseur enfants et par expérience  je le rejoins totalement; il a  souvent rencontré des pères qui pensent qu’un bébé de six mois ne comprend pas ce qu’on lui dit. Sur les livres, pas mal de parents n’ont pas l’idée que ça peut intéresser un tout-petit. Or, les linguistes expliquent que les capacités de compréhension sont bien en avance sur le langage.

A un an, un enfant comprend 80 mots différents alors qu’il ne parle pas. Les neurosciences montrent de plus en plus que la petite enfance est une période extraordinaire pour l’apprentissage. Un enfant de 2 ans a deux fois plus de connexions neuronales qu’un adulte !

On sent une certaine détresse chez certains parents qui se méfient des écrans… pourtant bien pratiques. Faut-il vraiment interdire tout écran avant 3 ans ?

communication enfant et parent

C’est un sujet qui passionne. C’est vrai que cela peut créer une dépendance, avoir des conséquences sur le sommeil. Mais je pense que le discours actuel est trop alarmiste. Le chercheur Franck Ramus a analysé la question. Il n’a pas trouvé d’étude prouvant que les écrans rendent les enfants idiots. L’une d’entre elles montre simplement que si un bébé de 2 ans passe une heure de plus par jour qu’un autre bébé, ça provoque une baisse de QI de 0,7 point… Sachant que le QI moyen, c’est 100.

Le vrai problème des écrans, c’est qu’ils remplacent des moments de qualité entre parents et enfants. Par contre, on sait qu’un enfant qui regarde seul une vidéo ne va pas apprendre de nouveaux mots. Le psychologue Stanislas Dehaene explique que pour tout apprentissage, il faut quatre piliers : être attentif, activement impliqué, recevoir des retours (encouragements, corrections), et une consolidation de l’apprentissage qui passe par répéter régulièrement de petites séquences. 

Quels conseils donnez-vous pour susciter la curiosité de l’enfant ?

enfant curieux

Il ne faut pas parler à l’enfant, mais avec lui. Les orthophonistes avec qui  travaille Florent de Bodman  insistent sur l’importance de s’adresser à lui, se mettre à sa hauteur, le regarder dans les yeux. On peut essayer d’avoir un dialogue en choisissant des questions ouvertes.

Par exemple, au lieu de dire « est-ce que tu veux manger ? », qui appelle un oui ou non, on va préférer « à quoi est-ce que tu voudrais jouer ? » Et attendre cinq secondes pour voir s’il y a une réponse. L’enfant peut sourire, faire un geste, puis des mots.

 La petite enfance, c’est une période tellement importante de développement. 

Article du mercredi 1er septembre 2021 dans 20minutes santé

  • A portée de mots, parler avec son bébé peut changer sa vie, Autrement, 1er septembre 2021, 19 euros. Auteur (Florent de Bodman)

A lire aussi :

Livres choisis par Sylvie magnetiseur spécialisé pour les enfants et les bébés. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s